Animaux blessés

Vous avez trouvé un animal blessé :

Contactez notre Médiatrice Faune Sauvage au   07 72 22 51 40ou contactez directement le centre de soins de la LPA de Calais : 03 21 34 76 02

SOS OISEAUX

oiseaux-blesses

LPO France a édité un livret dédié à l’aide aux oiseaux en détresse.
Vous y trouverez des conseils et des informations précieuses.

Pour télécharger le livret, cliquez sur l’image

Les oisillons tombés du nid ne sont pas tous en danger ! N’étant pas abandonnés, il est souvent préférable voire indispensable de les laisser sur place.Vous êtes nombreux, chaque année, à solliciter la LPO pour des jeunes oiseaux tombés du nid ou des jeunes mammifères égarés. Étant rarement abandonnés, il est souvent préférable de les laisser sur le lieu de leur découverte. Voici quelques conseils pour les aider à survivre dans leur milieu naturel.

Certains oisillons téméraires de plusieurs espèces (chouettes, grives, merles) quittent leur nid avant de savoir voler. Ils se retrouvent alors au sol où nous sommes susceptibles de les trouver. Alors que dans la plupart des cas, leurs parents ne sont pas loin, prêts à s’occuper d’eux, nous pensons bien faire en les recueillant. C’est ainsi que plus de 40% des animaux accueillis dans les Centres de sauvegarde sont des jeunes oisillons ou mammifères, qui, pour beaucoup d’entre eux, auraient pu rester dans leur milieu naturel.

Aussi, avant toute intervention, nous vous conseillons de vous assurer que l’animal soit réellement en détresse.

Si vous avez trouvé un jeune animal sauvage : que faire ? Nous vous proposons de découvrir une BD, sur les gestes à avoir quand on trouve un petit oisillon tombé du nid.Elle a été réalisée par Margaux Kindhauser, auteur de Bande-Dessinée professionnelle depuis une dizaine d’années. Bonne lecture.

SOS CHAUVE-SOURIS

chauves-souris-blessees

Pour le Nord – Pas-de-Calais, contactez la CMNF
SOS Chauve-souris
Téléphone : 06 58 18 24 34

Une chauve-souris au sol, dans un caniveau, au pied d’un mur, ou en plein soleil est très probablement en péril. En revanche une chauve-souris paisiblement accrochée entre deux chevrons sous une avancée de toit est dans son élément naturel. 
Dans le cas d’un animal blessé munissez vous tout d’abord d’une paire de gants épais (type gants de jardinage) et transférez délicatement le petit animal dans une boite bien fermée type boite à chaussures. Soyez délicat, l’animal est fragile. Contactez au plus vite le numéro du réseau SOS Faune sauvage ou le numéro présenté ci-dessus.

Vous avez trouvé un bébé chauve-souris abandonné :

La présence d’un pelage dorsal long et fourni doit orienter vers un animal adulte, affaibli ou blessé. Pour un vrai bébé, gris-rose au poil bien ras, le mieux est toujours de tenter de le replacer au sein de sa colonie, souvent à l’aplomb du lieu de découverte, car sa mère n’est jamais bien loin. Pour les Pipistrelles, le trou d’envol est identifiable par les petites crottes noires qui en constellent les abords. Le jeune placé à quelques centimètres du trou remontera de lui-même sous le toit d’où il est tombé. Les petits dont on ne retrouve pas la colonie doivent être acheminés vers un centre de soins. 
La toute petite taille des Pipistrelles surprend et à toute période de l’année elles risquent d’être qualifiées de bébés. Il faut savoir que les jeunes non volants ne se rencontrent qu’aux mois de mai/juin et juillet.

autres-animaux-blesses

Réfléchissez avant de recueillir un animal ! Surtout ne pas toucher un jeune mammifère– éloignez-vous au plus vite, sa mère reviendra.

Contactez notre médiatrice ou l’ONCFS du Pas-de-Calais.

Les commentaires sont clos.