• Compte-tenu de la situation, nous sommes injoignables par téléphone fixe. Pour le Réseau SOS Faune sauvage, le n° 07 72 22 51 40 reste joignable. Vous pouvez nous écrire sur pas-de-calais@lpo.fr . Nous faisons du mieux que nous pouvons avec la situation actuelle. Merci pour votre compréhension. Nous souhaitons un bon courage à toutes les personnes concernées.

Les collisions routières

Les accidents routiers sont la 3ème cause de détresse qui touche la faune sauvage dans la Région des Hauts-de-France, selon notre bilan 2022, après les oisillons tombés du nid et les cas de prédation 

De nombreux animaux jonchent les bords des routes : passereaux, hérissons d’Europe, rapaces, pigeons, amphibiens sont autant de victimes collatérales de notre conduite au volant. 

Qu’ils traversent une portion de route ou qu’ils soient attirés par des proies en bordure de routes, de nombreux animaux voient leurs vies s’arrêter sous les roues des voitures ou sur les pare-brises. 

Hormis les animaux visibles sur les bas-côtés, la petite faune (amphibiens & insectes), elle aussi victime de ces accidents passe souvent inaperçue

Dans les secteurs plus calmes et moins fréquentés par l’activité humaine, les animaux sauvages ont l’habitude de traverser les routes en toute quiétude et peuvent être totalement surpris à l’approche d’un véhicule, ce qui ne leur laisse pas beaucoup de temps de réflexion avant que la collision ne survienne. 

Afin d’éviter les collisions, pensez à lever le pied de l’accélérateur, éviter les pleins phares si les conditions le permettent afin d’avoir le temps de réagir et à vous montrer vigilant, en particulier la nuit, vis-à-vis de la faune sauvage qui nous entoure

Si vous rencontrez un animal de la faune sauvage en situation de détresse, n’hésitez pas à nous contacter au 07.72.22.51.40 où nous pourrons répondre à vos interrogations, pensez à laisser un message sur le répondeur afin d’être rappelé dans les meilleurs délais. 

Le Réseau SOS Faune Sauvage est sur Facebook !

Merci pour votre compréhension 

Les commentaires sont clos.