• Compte-tenu de la situation, les bureaux de notre association sont privés d'électricité et nous sommes injoignables par téléphone. Vous pouvez nous écrire sur pas-de-calais@lpo.fr. Nous faisons du mieux que nous pouvons avec la situation actuelle. Merci pour votre compréhension. Pour le Réseau SOS Faune sauvage, le n° 07 72 22 51 40 reste joignable du mieux que possible.

En action pour les Hirondelles

Chaque jour, les bénévoles et adhérents de la LPO62 mènent des actions de veille pour le bien de la Biodiversité. L’an passé, Maxence et Corentin avaient réalisés un suivi de colonies d’Hirondelles.📝 Christine était intervenue à Arques pour un problème de cohabitation avec les Hirondelles de fenêtre. Ces charmantes demoiselles ont besoin de façades pour nicher (avancées de toits ou coin des fenêtres) mais, avant de savoir voler, les jeunes n’ont d’autres choix que de laisser tomber leurs fientes sur le bâti (façades, fenêtre, appui de fenêtre..) ou au sol.
La médiation prend alors un rôle essentiel dans la préservation des nids d’Hirondelles.

Hier, nous nous sommes à nouveau rendus sur le terrain. Sur une maison, des CD avaient été accrochés sur toute la longueur de la façade. Après intervention de la LPO62, les personnes ont retiré les CD censés effrayer les Hirondelles mais celles-ci n’en n’ont eu que faire et ont bâti leur nid sur le CD d’encyclopédie, qui n’a donc pu être retiré! En voilà un nid original !

Afin d’aider cette famille à cohabiter avec les Hirondelles, un dispositif anti-salissures leur a été remis. D’autres familles du quartier ont également reçu ce dispositif.


Nous avons également félicité les habitants ayant mis en place eux-mêmes une planche sous les nombreux nids et avons pu leur remettre un autocollant « J’aime et je protège les Hirondelles ». Une action de sensibilisation en faveur des Hirondelles de fenêtre !

La vigilance des habitants nous a également permis de découvrir une nouvelle colonie que nous suivrons avec grand intérêt.

Il est toujours important de rappeler que les Hirondelles et les Martinets sont des espèces protégées. L’Article L 415-3 du code de l’environnement stipule que « la destruction intentionnelle des nids est une infraction constitutive d’un délit qui expose à une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 € et 3 ans d’emprisonnement. »
Bravo à tous ceux qui agissent en faveur des Hirondelles ! 👍👏

Les commentaires sont clos.