• Compte-tenu de la situation, nous sommes injoignables par téléphone fixe. Pour le Réseau SOS Faune sauvage, le n° 07 72 22 51 40 reste joignable. Vous pouvez nous écrire sur pas-de-calais@lpo.fr . Nous faisons du mieux que nous pouvons avec la situation actuelle. Merci pour votre compréhension. Nous souhaitons un bon courage à toutes les personnes concernées.

Un couple de Faucon pèlerin niche sur la Cathédrale de Saint-Omer

Photo Matthieu MARESCAL/ LPO62

Cinq ans après son installation, le nichoir de la Cathédrale de Saint-Omer est désormais occupé par couple de Faucons pèlerin. Le couple de rapaces tant attendu est l’objet de toutes les attentions par les acteurs locaux.

A l’occasion des travaux 2017 sur la cathédrale de Saint-Omer, un nichoir à Faucon pèlerin avait été placé au sommet de celle-ci par la LPO Pas-de-Calais et le PNR Caps et Marais d’Opale. En permettant son installation, la Ville de Saint-Omer espérait limiter les populations de pigeons dans la zone urbaine et éviter les désagréments en ville.

Installation de la camera par les membres de la LPO62

Depuis, des passionnés locaux suivent de près la présence du rapace qui s’est fortement manifesté en 2021 et s’est installé pour nidifier en mars 2022 dans le nichoir.

Avec le soutien de la Ville de Saint-Omer et des services de la CAPSO, une caméra a été placée dans le nichoir cet hiver, permettant ainsi aux ornithologues de suivre en direct l’activité des oiseaux. Début mai, le couple a donné naissance à deux poussins. Ceux-ci feront l’objet d’un suivi grâce aux images vidéo. Ils ont également été munis d’une bague du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et d’une bague colorée qui facilitera leur identification dans les jours et les années à venir.  

Une grande nouveauté puisqu’il s’agit de la première reproduction de ce rapace dans l’Audomarois !

Le Faucon pèlerin, une espèce qui fait son retour en ville

L’inventaire lancé en 1968 par Jean-François Terrasse faisait état de 122 couples pour la France. L’extinction de l’espèce est alors annoncée par certains ornithologues.  La baisse de fécondité et la mortalité due aux pesticides organochlorés employés dans l’agriculture, combinées aux destructions directes par tirs et aux captures des jeunes rapaces dans les nids, ont conduit à cette situation dramatique. Le Faucon pèlerin connaît entre 1945 et 1970 ses années noires, frôlant ainsi l’extinction. Fort heureusement, le bannissement quasi total des pesticides organochlorés, l’inscription de l’espèce sur la liste des espèces protégées (protection totale des rapaces en 1972), et la surveillance des aires de nidification ont permis de stopper la chute des effectifs dans de nombreuses régions. Dès le début des années 70, le faucon pèlerin a vu ses effectifs remonter progressivement. Pour autant, si l’espèce est sauvée de l’extinction, ses populations restent fragiles. [1]

Grâce aux efforts communs et aux prospections sur l’ensemble du département, on dénombre à l’heure actuelle près de 30 couples nicheurs certains dans les départements Nord et Pas-de-Calais.

« Levez les yeux, nous regardons au ciel »

Les observations des oiseaux qui nichent au sommet de la cathédrale indiquent que les premiers vols, incertains et désordonnés, des jeunes, auront très probablement lieu vers le 23 mai, soit durant la 6ème  semaine après l’éclosion. La période d’apprentissage du vol et de la chasse débutera alors et durera jusqu’à la 7ème et 8ème semaine après l’envol (début juin). Pour observer les Faucons pèlerins, les audomarois sont donc invités à lever les yeux et observer.

Merci aux acteurs du projet:

Mairie de Saint-Omer,
PNR des Caps et Marais d’Opale,
CAPSO (DSI) (Politique SmartCity + soutien à la préservation de la biodiversité associé au Plan Climat)
Responsables de la paroisse,
Observateurs et bénévoles de la LPO62.

Historique:


[1] Source : https://rapaces.lpo.fr/faucon-pelerin/presentation#idancre1

Photographie du Faucon pèlerin de la Cathédrale de Saint-Omer par notre salarié Matthieu Marescal et texte de notre stagiaire BPJEPS Lestat Leblanc !

Le saviez-vous ? Le Faucon Pèlerin est un spécialiste de la chasse en plein vol. Il est réputé pour être l’oiseau le plus rapide du monde ! En piqué, il peut dépasser 300 km/heure. Il est presque totalement ornithophage (espèce qui se nourrit essentiellement d’oiseaux). Ses proies sont de la taille de la mésange à celle de la corneille.
La période de nidification se fait de Mars à Avril, la femelle va pondre entre 2 à 6 œufs et va ensuite les couver pendant environ un mois. Pour nicher, ils occupent généralement le tiers supérieur des falaises, des escarpements (pentes raides) ou des bâtiments de haute taille. L’aire de nidification est souvent en position dominante, avec une bonne vue sur le territoire alentour. Une fois installé, le couple reste très fidèle à son territoire de reproduction.
Pour rappel, l’équipe LPO62 et ses partenaires a installée une caméra à l’intérieur de ce nichoir afin de pouvoir observer les parents durant toute cette période : création du nid, couvaison des œufs et élevage des jeunes jusqu’à leur premier en envol.

Les commentaires sont clos.